jeudi 10 août 2017

ANNE-LAURE H-BLANC : DANSENT LE DENSE ET LES BRUMES (Thierry Gaudin)





Dansent le dense et les brumes / Depuis et avec ou dedans / Les expirations les frondaisons / Des bronches et des arborescences / Des houppiers diffus descendus / Dans les sourcils les cils / Les larmes et les suées / Et les buées doucement chues / Dans la respiration / L’entrelacs les ébats lents / Les arcures répercutées / Les hachures hébergées / Allongent des ombres / Des allonges qui plongent / Les glaçures qui se tiédissent / Au contact des eaux / Des liquides et des vapeurs / Dans lesquels se riment se mirent / Les arbres ou broussailles / Le velu le poudroiement / Les membres s’approchent / Et accrochent et troquent / Les griffures et les évidements / Se tracent en lassis des vracs / Sans tracs mais très près / Sans apprêts mais en faits / Qui se déclinent sur les reflets / Moires et miroirs arcs en ciels nués / Qui se masquent en noir et blanc / Et se réverbèrent sous la voute / Partis des ombrages / Teintes et tons noyés / Dans les exhalaisons / Les aspirations en vas / Et viens et expansions / Les émanations  se meuvent / Sans bruits et s’abreuvent / En textures et épanouis / En épanchements qui tendent / S’étendent arpèges agrégés / Qui se peuplent des vibrations / Et lueurs étirés puis réassemblées / L’espace se clive en spasmes / Et phases dont l’évidence ploie / Puis s’apparente et loge / Ses membrures et nerfs / Le lent s’entend à pas décentrés / Et rend ses effrois sans frimes / Les aplats proches récurrents / Se ploient et abreuvent / Puis se vide dedans vers les regards / S’ancrent dans le transparent / Les rémiges et les barbules / Les ridules et les caresses / Sans cesse en décence sans dispenses / Mais en présence / La distance s’efface / La glace sans tain / Tend et étend se tend et s’étend / Jusque…



mardi 1 août 2017

Patricia LABACHE : CORPS ACCORDS ... (Yannick Lefeuvre)


L'artiste aime prendre le monde à bras le corps. Du bout des doigts du pinceau et même des lèvres, elle retrace en écho avec une minutie pointilleuse ses rencontres hasardeuses. Par nuances colorées de sa palette minérale, elle débusque les bruits secrets, les glissements subtils voire les liens inavoués de matrice originelle. Patricia  Labache nous invite à partager une nature incarnée et traversée de ses pulsations sensuelles. Ainsi s'écoutent comme écorchés des  rochers aux failles tragiques, anfractuosités mystérieuses, arrondis volubiles et arêtes à vif. Le public devenu témoin de cette jubilante aventure s'adonne au silence. 
Elle écoute.





mardi 18 juillet 2017

NATHALIE DUMONTEIL : LE PRETEXTE CELUI QUI PREEXISTE (Thierry Gaudin)

 
Le prétexte celui qui préexiste / Avant écritures ou après effacements / Post ou pré mais en gestation / En manières et en espaces / En strates et en matières / Organiques et musculaires / Masses et cellules  / Extrusions et formation / Surfaces conquises / Volumes investis / Patiences en suspension / Liquides et articulations / Jusque la prévision des suites  / Quand la pulpe exprime / Dans le contexte fabriqué / Embrassé enclavé / Etalé clivé manœuvré / Mais gros enceint des écrits / Susceptibles ou potentiels / Par son expression directe / Que revêtent les en deçà / Ou pré formulés qui viennent / Poser et préciser décaler / Et reproduire la plisse / Ou le centre la glisse / La ride le lisse et les éclisses / Les tressages les veines / Les plissures les rides / Les plessis les tendons / Des falaises les fêlures / Des tressages les ramages / Des gammes les tons / Les portées imaginées pour d’autres / Musiques ou didascalies ou vers / En gestation ou en expression / Notés sur les clefs / Sans manipulations / Mais en extensions / En condensions / En perceptions / En reconversions / Condensations des prévisibles / Des pré lectures réitérées / Ou premières par revisitassions / Entrées en substances / Suspenses inclus  / Illustrations en gestations / Inférences expliquées / En contrainte ou en multiplication / Dans la permanence / Quand l’encre se dilue / Avant la pliure ou les étirages / A l’étiage des sensations / Quand les significations / Préexistent par le projet /
Des autres qui furent / Et/ou qui seront…



Anne JEBEILY : DANS LE VACARME DES TRAITS (Thierry Gaudin)



Dans le vacarme des traits / Les portraits s’enroulent / Et déroulent des peaux / Les sangs et les rétentions / Les humeurs et les transferts / La forme s’extrait au chaud / Dans la tiédeur ou la ferveur / Des annonces flexibles / Sigles cibles  d’elles mêmes / Cycles et écoulements / Sèment drainent entrainent / Aiment / Et égrainent leurs programmes / Leurs procréations en retour / En osmoses ou en générations / Combinaisons en dérives / En déclinaisons sans raisons / Quand résonnent les affirmations / Les flux expriment et triment / A relancer des encoignures / Les attraits et les lés / Qui affichent en tête / Puis émargent en frontières / En bordure pour investir / Subvertir agrandir / Quand ils apparaissent / Et s’affirment tels / Touches et coulures / Couleurs et ramures / Ombres et affects / Coupures et montures / Moutures des réels / Que les vitres internes reflètent / Sans volontés précises / Par ricochets ou émersion / Par inversions et compliments / Ou complément en suppléments / Car se suppléent ce qui se dévoile / Se voilent en surveillances / Se veillent en indécences / Phylactères inversés qui dialoguent / En dedans des ouvertures / Que laissent parfois les regards / Profusions des figures qui se texturent / Dans l’espace des possibles / Recognitions ou reconnaissances / Répercussions et alimentations / Des extensions invitations / Sans exhibitions mais volonté / Entière ou parcellaire / Des dires et des distributions / Qui s’appellent en reversions en investissements / Sens des avertissements / Et discussions interrogations / Dialogue entre les je et les jeux du je / Tu et toi il et eux / Œufs des je tu ils elles / Qui s’affichent sur la décision / De rappeler l’être à paraître / Et disparaitre et reparaitre / Dans le disparate apparent / Mais le réel des sens / Danses et cadences / Valses en reconnaissance / Essences évanescentes / Transes et délivrances / Recouvrances des souvenances / Retour et appels / Tours et présences à dire …